mardi 21 octobre 2008

Google readée

J'utilise Google reader depuis quelques semaines et je suis assez séduite par cet outil de veille, même s'il pourrait encore être amélioré.

Il est très facile à utiliser, vraiment à la portée de tous.

L'interface publique est agréable d'aspect et facilite la lecture.

Il permet de partager ses trouvailles et de les mettre à disposition par mail, sur son blog, sur Facebook, sur Friendfeed,... (cf. ma liste de partage, ici-même en haut à gauche de l'écran) ;

On peut aussi partager sa liste de partage avec d'autres "partageux" ce qui, si l'on pense veille collective au-delà des murs de nos bibliothèques, me semble riche d'énormes possibilités. Pourquoi ne pas organiser, entre bibliothécaires, un "Biblio links" sur le modèle de ce qu'ont fait des journalistes avec Média links ? Cela me semble réalisable, là, presque tout de suite et sans gros effort, puisque chaque participant veillerait sur les domaines qui l'intéressent. Une biblioblogothèque sans frontières mise à jour quotidiennement... Moi, je marcherais à fond dans ce genre de projet, alors s'il y a des volontaires, on y va !


Quelques critiques tout de même - Google Reader n'est pas parfait.

Le nuage de tags, si utile pour la recherche, n'est visible que sur la page de stats et uniquement par le "propriétaire" de l'agrégateur.

Les lecteurs ne peuvent pas laisser de commentaires : dommage !

Les textes proposés à la lecture apparaissent pour la plupart en lecture intégrale : visites perdues pour les blogueurs ?

2 commentaires:

Nicolas Voisin a dit…

h oui, il faut vraiment qu'on discute !

ce "biblio links" existe ! il n'ouvre que lundi mais par mail je peux te donner le lien ;-)

L'arc-en-ciel a dit…

nadine.pestourie@gmail.com fera suivre le courrier à l'arc-en-ciel
;-)