lundi 29 septembre 2008

Biso nyoso, tous ensemble à la bibliothèque



"Il revient quand, Mega ?" C'est la question que posent maintenant Gulben, Jonathan, Lakhdar et les autres. Ils ont entre cinq et dix-huit ans et fréquentent régulièrement la bibliothèque de leur quartier. Et ils savent que parfois les bibliothécaires leur réservent des surprises.

Cette année, leur rentrée a été marquée par des ateliers qui leur ont permis de rencontrer les plasticiens du collectif
Les Eza possibles, secoueurs d'art contemporain venus tout droit de "Kin" (Kinshasa) en République démocratique du Congo à l'invitation du festival Les Francophonies en Limousin. En toute liberté, guidés par Mega Mingiedi, Pathy Tshindele et l'équipe de bibliothécaires, ils ont réalisé une fresque collective de plusieurs mètres de long, où voisinent lettres, noms, drapeaux de leurs pays d'origine, visages, traits, lignes, points, papiers découpés. Durant ces ateliers, ils ont aimé pouvoir venir, dessiner, repartir, revenir, parler avec des artistes complètement à leur écoute, faire du bruit, mettre des couleurs, jouer, être ensemble. Ce qui a eu lieu durant ces six fois deux heures est aussi important que le résultat final, même si les oeuvres produites ainsi (sur papier et sur toile) ne manquent pas d'intérêt.



"L'esprit d'équipe, c'est comme la ferraille. Tant que c'est séparé, ça ne fait rien. Mais quand on rassemble, quand on soude, ça fait quelque chose."

Pour connaître les tendances de la création contemporaine congolaise, consulter le blog Urban Congo.

1 commentaire:

voyance a dit…

Je vous remercie énormément pour toutes vos propositions sur ce site. Vos partages sont très intéressants et fort enrichissants. Félicitations à vous.
voyance gratuitement