samedi 21 juin 2008

Raconte ta journée

Maintenant que j'ai montré mon bureau, il ne me reste qu'à raconter ma vie - après tout, un blog ça sert aussi à ça... Les traqueurs de narcissisme n'ont qu'à passer leur chemin s'ils sont dérangés.

Lorsque j'ai ouvert un oeil vers 6 h 30, j'ai rencontré mon clin de soleil préféré, celui qui annonce une belle plus longue journée de l'année avec fête de la musique. Je travaille aujourd'hui mais avec un temps pareil, collègues et public devraient être de bonne humeur !
P'tit déj' solide en lisant un vieux Télérama : j'aime bien lire la presse avec plusieurs mois de retard, cela permet de bien voir à quel point l'information est périssable, je considère cela presque comme une expérience facile de philosophie quotidienne.
Toilette. Flower. Petit haut léger en vichy. Le clin de soleil s'est décalé mais n'a pas encore disparu. En voiture, j'écoute The Eraser de Thom Yorke. Radiohead sera à Arras le 6 juillet, avec Sigur Ros et The Do. Super affiche, mais évidemment c'est complet.
J'arrive à la bibliothèque à 8 h 45. Personne n'est encore là, tant mieux. Messageries, spams, pas de nouveau commentaire sur le Bibwebzine.
Captain arrive - je lui rappelle qu'il peut mettre une photo de son bureau sur le blog - puis d'autres. Bonjour, bise, bonjour, bise, bonjour, pas bise (elle aime pas), bonjour bonjour bizzz bizzzzzz, etc...
Amandine, la stagiaire de 4ème qui est là depuis le début de la semaine, sera absente ce matin : hier soir elle avait sa première boum et sa mère préfère qu'elle se repose. Tiens, le mot "boum" a repris du service ?
A 10 h j'ai rendez-vous avec une ex-documentaliste qui vient de prendre une disponibilité pour devenir conteuse. Nous la ferons certainement travailler, mais j'ai besoin de mieux la connaître.
Ensuite, il faut que j'avance dans les plannings des deux mois d'été. Je dois aussi préparer une intervention sur le métier de bibliothécaire pour un forum destiné aux jeunes, qui doit avoir lieu le mardi 1er juillet.
A midi, je vais voir si des collègues sont disponibles pour un déjeuner en terrasse.
Cet après-midi, j'assure le service public à l'atelier multimédia de 14 h à 18 h.

Il est 9 h 15, je vais préparer le café.

Je modifierai le texte ci-dessus en cours de journée si par hasard il y a de l'imprévu - on ne sait jamais...

13 h 15 -
L'imprévu, il y en a toujours en bibliothèque !
En fin de matinée, rencontre avec Boubacar D., un jeune anthropologue guinéen qui se prépare à faire une thèse sur l'immigration guinéenne dans la ville et qui habite tout près de la bibliothèque ; je le connaissais déjà, mais nous n'avions jamais eu l'occasion de parler. Il vient souvent à l'atelier multimédia pour consulter Guinee News, tout particulièrement les articles consacrés à la constitution du nouveau gouvernement guinéen, en place depuis un mois et dont la population attend de grandes avancées démocratiques. Boubacar se réjouit qu'il y ait un Ministère de la Réconciliation nationale ; il espère bénéficier, pour son travail universitaire, du soutien du Ministère des Guinéens de l'Extérieur et de l'Intégration africaine. Nous parlons aussi des langues de Guinée, pays francophone très multilingue.

A part ça, merci Captain pour le repas - pas en terrasse, mais de toute façon la terrasse donne sur le parking du supermarché, quand il fait gris on dirait une photo de Depardon, aujourd'hui samedi on dirait plutôt une photo de Martin Parr...

15 h -
L'atelier multimédia est plein d'enfants : une quinzaine, dont la moyenne d'âge doit être environ de 8 ans et demi. L'un d'entre eux est arrivé en rollers. Sur les 500 inscrits, plus de 50 % ont moins de 15 ans. Si un jour ils viennent tous en même temps, étant donné que nous avons seulement 10 postes, ça nous fera un beau désordre ! Ils jouent, regardent des clips, nous demandent d'imprimer des dessins à colorier (Dragon Ball Z, gros succès !). Quelques-uns attendent leur tour en lisant des mangas. C'est à la fois calme et vivant, un vrai plaisir.

Bientôt 17 h -
Le public de l'atelier s'est un peu diversifié, avec l'arrivée de quelques adultes. Une dame reviendra un jour où il y aura moins d'enfants : elle s'est acheté un ordinateur et n'arrive pas à utiliser sa messagerie. Au bout de quelques minutes, elle précise d'ailleurs qu'elle a renoncé à se servir de cet appareil de m*$"##!§!
La bibliothèque est très calme - avec ce temps, les gens ont autre chose à faire que d'être là.
J'ai rempli l'évaluation d'Amandine et nous avons fait un bilan de son stage. Hier, elle s'est couchée à minuit et demi du soir, c'est dingue...!
A l'extérieur , dans le passage qui conduit au centre commercial, les habitués de la kro ont attaqué un gros pack de bière et les cadavres commencent à s'amonceler. Il va falloir, en partant, que je pense à leur demander de ne pas oublier de les ramasser et de les jeter au bon endroit.
Bientôt la fin de la journée (nous fermons à 18 h le samedi) et de la semaine.
A 19 h je vais écouter mon collègue discothécaire chanteur compositeur guitariste Michel (alias Elliott M.). Il est très cool et pop, sur scène comme dans la vie.
Il y aura sans doute pas mal de monde dans les rues ce soir.
J'ai eu à peine le temps d'ouvrir Bibliothécaire, quel métier ? qui devrait m'aider à faire une présentation pas trop brouillonne le 1er juillet.
Cécile a fait un bilan plus personnel du congrès de l'ABF ; lorsqu'elle s'autorise un avis, j'aime bien : c'est toujours très pertinent, bien vu et bien écrit. Les autres blogueurs doivent être à la plage...
Comme je le pressentais ce matin, pas de problème aujourd'hui à la bibli. Juste une rumeur farfelue qui circule au sujet de la modification des horaires d'ouverture, mais rien de sérieux.

2 commentaires:

Captain a dit…

Ok pour le déjeuner en terrasse!

Liberlibri a dit…

Merci pour l'avis pertinent ;-)