vendredi 30 mai 2008

La blanche porte et les quotas de prêt

Je ne sais pas comment je vais terminer la journée, mais je l'ai commencée en riant !

Je prenais mon petit déjeuner tout en écoutant France Culture et en jetant un oeil distrait sur les offres promotionnelles Blanche-Porte. J'ai un petit faible pour les pages "bidules pas possibles mais nous on y a pensé pour vous". Exemples de ce qu'on y trouve :
- un redresseur de gros orteil qui agit pendant le sommeil - j'ai regardé mes doigts de pieds avec tendresse et leur ai promis juré de ne jamais leur faire ça ;
- un disque épilatoire "qui agit par abrasion et votre peau retrouve sa netteté, à éviter toutefois sur les peaux très sensibles" - tu m'étonnes !
- un redresse-dos qui ressemble un peu à un instrument de torture ;
- un papillon tue-mouches à coller sur les vitres - trop beau comme déco !
- des clips à couette : "Vous passerez désormais toutes vos nuits bien au chaud, sans avoir à vous battre entre couette et housse de couette".
J'en passe et des meilleures.

En plus, on peut gagner un cadeau : "un superbe trousseau signé Colombine, composé d'un ensemble éponge, d'une parure de draps et d'une superbe couverture, soit 15 pièces d'une valeur totale de 280 € offertes !" Les draps sont moches, mais une couverture et des serviettes de toilette, ça peut toujours servir - parfois, je suis une super bonne ménagère. Comment faire pour gagner ce cadeau ?
"L'attribution se fera en fonction du nombre de points générés par les lettres composant leur nom de famille et leur prénom tels qu'enregistrés dans les fichiers sachant que A = 3 points, B = 7, C = 22, D = 15, E = 18, F = 20, G = 1, H = 11, I = 26, J = 5, K = 16, L = 2, M = 6, N = 12, O = 23, P = 4, Q = 19, R = 24, S = 10, T = 8, U = 21, V = 13, W = 25, W = 9, Y = 14, Z = 17. Parmi les personnes ayant validé leur participation avec ou sans commande, les 10 personnes dont le nom de famille et prénom rapporteront le plus de points auront droit au cadeau complet. En cas d'égalité de points attribués grâce au nom et au prénom, les destinataires seront départagés par le nombre de points généré par le code postal puis par leur ville de résidence en cas d'égalité maintenue."

Alors, là, looooolllll ! Je n'ai pas calculé mes points (trop flemmarde pour ça), mais cela m'a donné une idée de bibliothéconomie farfelue : instaurer des quotas de prêt individualisés et aléatoires, calculés au jour le jour sur des critères semblables à ceux de Monsieur Blanche-Porte. Cela permettrait de surprendre les usagers, voire de les déstabiliser pour qu'ils comprennent bien que chaque visite à la bibliothèque est une aventure où le hasard joue sa partition. Par exemple, quelqu'un voudrait emprunter un CD de Rammstein et un de Metallica, or ce jour-là il aurait juste droit à des livres de poésie francophone, mais en nombre illimité. Les bibliothécaires pourraient même tricher un peu, de façon à booster les prêts d'ouvrages sélectionnés...

Je suis sûre que techniquement c'est possible. Reste à trouver des arguments pour convaincre les élus.

4 commentaires:

nescio a dit…

:-)...'ah non monsieur, aujourd'hui, vous n'avez pas le droit d'emprunter du terroir...par contre vous avez crédit illimité pour tous les auteurs anglo-saxons dont le nom de famille commence par 'R' et pour l'intégrale de Desproges'...ça ouvrirait les horizons de certains, mais je ne suis pas sûr du succès...au contraire...

Nannybib a dit…

En fait, ça serait ludique : les lecteurs reviendraient parce qu'ils sauraient qu'un jour ou l'autre ils auraient le droit d'emprunter autant de livres du terroir qu'ils voudraient, mais sans savoir quand. Il y aurait une sorte de contrat de confiance avec le hasard, quoi...
:-))

Sophie a dit…

pour le bien être mental de tes usagers tu devrais peut être arrêter la lecture de la blanche porte ;-)

Nannybib a dit…

Je me décarcasse bibliothéconomiquement dès potron-minet, et ça va encore pas ! C'est vraiment trop injuste !
;-))